Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2018

SAN MAURO FILM FESTIVAL: LIFE HURTS !

STIFF.jpg
Les organisateurs italiens très enthousiastes de l'association ArtInMovimento ont lancé leur campagne tambour battant début 2017 sur plusieurs plateformes (Filmfreeway, Festhome, Clickforfestivals...) recueillant un nombre considérable de candidatures.
 
Au total, 19 000 court-métrages ont été proposés pour l'édition 2018, et ils auraient réussi à faire un premier tri et garder 4000 demi-finalistes ! En supposant des films d'une durée (très optimiste) de ~4 minutes, il aurait fallu plus de 1260 heures, soit 52 jours cumulés pour tout regarder.
 
 Ferricelli.jpg
 
De ces 4000 demi-finalistes si proches de la victoire (CINE GENiES inclus évidemment), les stakhanovistes Turinois devaient se refaire un petit visionnage d'au moins 260 heures pour en tirer "le coeur de chauffe, le meilleur du meilleur" dirait Philippe Vernier.
 
100 finalistes qui tutoieraient du haut de leur front les étoiles, et auraient presque droit, dans un théatre de San Mauro Torinese, à une projection privée sous le regard émerveillé des plus grands artistes underground piémontais.
 
Mais l'adversité aura eu raison de leur enfièvrement, et pendant ces nuits d'insomnie où ils étaient probablement ensevelis par les milliers de mails de questions en tout genre, FilmFreeway a fermé leur compte, noyant par la même occasion leurs espoirs de voir le "San Mauro Film Festival" se tenir un jour...
 
Comme le disait à sa manière Daniel Ferricelli, "franchement t'y connais quoi aux tragédies modernes, toi ?"
 

09/01/2018

BONNE ANNEE A TOUS !

HAMLET long.gif

12/12/2017

LA LISTE, C'EST POUR BIENTÔT !

Sans titre-1.jpg

En attendant la mise en route d'une fiction perso pour laquelle le scénar est déja écrit, Ciné Genies a abordé une dernière vidéo de commande pour l'amie Marie-Ange, après un Tv achat ringard, le clip 'Anniversaire' et le fameux 'Brucciu' (alias l'Invitation).

'La Liste' mettra à l'image "la Famille" qui dans la bonne humeur discute des festivités et des invités de la fête à venir. Entre railleries, vannes de cagoles et fausses pistes, les acteurs sont surtout amenés à picoler autour de leur table de poker.

Ce dernier élément ayant possiblement altéré leurs capacités d'acting studieux, on se consolera avec la photographie plutôt soignée et le charme des costumes bariolés de ce court en cinémascope.

A noter l'apparition fugace de John Peterson Jr. dans le toujours excellent rôle d'El Diablo, maniaque tueur de pute au grand cœur.

Bad Boy Peterson 2.jpg Côté bande son, du lourd puisque les ricanements des Kékés seront rythmés par Thug Muzik de Mobb Deep, un groupe de gangsta rap que je connais depuis 5 minutes (merci youtube).
Mais leur flow accompagne bien le bitching de ces Bad Boyz provençaux.